Colloques et conférences

2018

Assemblée Annuelle ICOMOS International Scientific Committee for Archaeological Heritage Management (ICAHM) à Montalbano Elicona, Sicile (Italie) du 25 au 28 octobre 2018. Discover Sicily’s Argimusco – a Holistic Approach to Heritage Management.
24ème Assemblée Annuelle de l’Association européenne des archéologues (EAA) à Barcelone (Espagne) du 5 au 8 septembre 2018. Reflecting futures.
Colloque du Réseau archéologie Suisse (RAS) “L’archéologie – ça me regarde?” du 21 au 23 juin 2018 à Neuchâtel (Suisse)
Society for American Archaeology (SAA) 83rd Annual Meeting à Washington DC (USA) du 9 au 15 avril 2018
Congrès NIKE 2018 «Le patrimoine culturel, un bien commun. Pour qui et pourquoi?» le 15 et 16 mars 2018 à Bienne (Suisse)

2017

Assemblée Annuelle ICOMOS International Scientific Committee for Archaeological Heritage Management (ICAHM) à Bagamoyo en Tanzanie du 2 au 5 octobre 2017
23ème Assemblée Annuelle de l’Association européenne des archéologues (EAA) à Maastricht (Pays-Bas) du 30 août au 3 septembre 2017
Working Conference « Development and best practices of (archaeological) heritage as a course » à Tampere (Finlande) du 9 au 11 juin 2017
Colloque et Assemblée générale du Groupe de travail pour les recherches pré– et protohistoriques en Suisse (GPS) le 3 mai 2017 à Berne (Suisse)
Lyceum Club de Bienne le 4 avril 2017 au Nouveau Musée Bienne (Suisse)
NEARCHing Factory du 30 janvier au 1er février 2017 à Santiago de Compostela (Espagne)

2016

Conférence ICOMOS-Deutschland et DAI sur la préservation et la reconstruction du patrimoine, de l’archéologie et sur la planification urbaine en situation de post-conflit du 9 au 10 novembre 2016 (Leipzig, Allemagne)
TEDx Bern du 7 septembre 2016: « Bubi Eifach ? »
22ème Assemblée Annuelle de l’Association européenne des archéologues (EAA) à Vilnius (Lithuanie) du 31 août au 4 septembre 2016
Wem gehört Weltkulturerbe? / Who owns cultural heritage? – Conference organisée par SGOA et SHIRIN Switzerland le 21 mai 2016
Assemblée Annuelle ICOMOS International Scientific Committee for Archaeological Heritage Management (ICAHM) à Salalah (Sultanat d’Oman) du 2 au 5 mai 2016

2015

« Drafting Guidelines for Heritage Management of Archaeological World Heritage Sites » Atelier ICAHM du 30 novembre au 3 décembre 2015 à Florence (Italie)
21ème Assemblée Annuelle de l’Association européenne des archéologues (EAA) à Glasgow (Ecosse) du 2 au 5 septembre 2015
61ème Rencontre Assyriologique Internationale à Berne (Suisse), le 25 juin 2015
40ème colloque international de l’Association Française pour l’Etude de l’âge du Fer (AFEAF) du 15 au 17 mai 2015 à Nancy (France): Production et proto-industrialisation aux âges du Fer. Perspectives sociales et environnementales
Atelier Heritage and Values Network du 19 au 20 février 2015 à Barcelone (Espagne): Heritage values and the public

2014

29ème Assemblée Annuelle de l’Association européenne des archéologues (EAA) à Istanbul (Turquie) du 10 au 14 septembre 2014
Présentation sur le patrimoine mondial de l’UNESCO à Yverdon-les-Bains: «Une aventure aux résultats inattendus : Les sites palafittiques font le tour du monde »
Présentation de « Site of the Month » à la 7ème Rencontre de l’ANACT (Association nationale pour l’Archéologie de Collectivité Territoriale : Patrimoine archéologique, Tourisme et Attractivité des Territoires
Conférence sur les applications pour smart-phone à Algers (Algérie)
Présentation sur le patrimoine mondial de l’UNESCO : Ein Abenteuer mit (un)sichtbaren resultaten! UNESCO Welterbe Prähistorische Pfahlbauten um die Alpen

2018

Assemblée Annuelle ICOMOS International Scientific Committee for Archaeological Heritage Management (ICAHM) à Montalbano Elicona, Sicile (Italie) du 25 au 28 octobre 2018. Discover Sicily’s Argimusco – a Holistic Approach to Heritage Management

L’accent de cette réunion a été mis sur les changements climatiques et l’engagement communautaire. D’autres sessions sur le tourisme patrimonial, l’Initiative Afrique et l’archéo-astronomie ont également été organisées. Les technologies non invasives ont été abordées comme un thème transversal. ArchaeoConcept était présent avec deux présentations.
Ellinor Dunning a présenté les “Salons Archéologiques : Un projet participatif où le patrimoine est co-défini, exprimé et partagé” comme un moyen participatif innovant d’échanger des connaissances sur le patrimoine suisse, y compris la recherche qualitative menée en Suisse et un moyen concret de réunir la population et les archéologues.
Cynthia Dunning Thierstein et Ajmal Hasan ont présenté le concept d’archéotourisme tel qu’il est développé au Centre archéologique de Mleiha à Sharjah (EAU), liant nature, culture et plaisir : “Spending a Wonderful Day in Mleiha! Bringing Tourists to Archaeology and While Having Fun”.

Back To Top

24ème Assemblée Annuelle de l’Association européenne des archéologues (EAA) à Barcelone (Espagne) du 5 au 8 septembre 2018. Reflecting futures.

Cynthia Dunning Thierstein a organisé avec Sanjin Mihelic et Annemarie Willems une table ronde sur “(National) Perspectives on the Significance and Effects of the International Cultural Tourism Charter. From Theory to Practice in Archaeological Tourism”.
De même, les mêmes partenaires ont participé activement à l’EAA Community Archaeology and Tourism avec la préparation des prises de position pour le Conseil d’administration de l’EAA.
Aurélia Basterrechea a organisé avec Ana Sofia Fonseca une session sur “Traditional and (Alternative) New media: Different Ways of Communicating Archaeology” dans lequel le rôle des médias traditionnels, alternatifs et nouveaux dans la communication de l’archéologie en tant que profession et en tant qu’interprétation des sociétés d’hier et d’aujourd’hui était discuté.

Back To Top

Colloque du Réseau archéologie Suisse (RAS) “L’archéologie – ça me regarde?” du 21 au 23 juin 2018 à Neuchâtel

Lors de ce colloque accompagnant l’assemblée générale annuelle d’Archéologie Suisse, Ellinor Dunning a présenté pour la première fois le projet des “Salons archéologiques” dasn une conférence intitulée “Les Salons archéologiques. Ton métier, mon patrimoine ?”

Back To Top

Society for American Archaeology (SAA) 83rd Annual Meeting à Washington DC (USA) du 9 au 15 avril 2018

Cynthia Dunning Thierstein a été invitée à présenter une conférence intitulée “Implementing the “Salalah Guidelines for the Management of Public Archaeological Sites” in the WH nomination dossier of the Cultural Landscape of the Central Region of Sharjah (UAE): Some reflexions” dans la session réservée aux “Case Studies for the Salalah Doctrine: Archaeological Heritage Management of World Heritage Sites”.

Back To Top

Congrès NIKE 2018 «Le patrimoine culturel, un bien commun. Pour qui et pourquoi?» le 15 et 16 mars 2018

Grâce à une étroite collaboration avec le Nouveau Musée Bienne (NMB), Cynthia Dunning Thierstein a pu assister à cette conférence organisée pour l’année européenne du patrimoine. Elle y a particulièrement participé aux ateliers et discussions qui y ont eu lieu.

Back To Top

2017

Assemblée Annuelle ICOMOS International Scientific Committee for Archaeological Heritage Management (ICAHM) à Bagamoyo en Tanzanie du 2 au 5 octobre 2017

L’assemblée annuelle 2017 s’est réunie pour discuter du thème de l’Afrique sub-saharienne et les routes commerciales internationales. En outre, il e été question de l’”Africa Initiative” (http://wp.icahm.icomos.org/index.php/africainitiative/), la conservation et l’utilisation durable des sites paléoanthropologiques, les technologies informatiques dans la gestion du patrimoine archéologique et les sites du patrimoine mondial comme bases pour un développement durable.

Back To Top

23ème Assemblée Annuelle de l’Association européenne des archéologues (EAA) à Maastricht (Pays-Bas) du 30 août au 3 septembre 2017

En septembre 2017, Ellinor Dunning et Aurélia Basterrechea ont présenté le projet du Site du mois lors de la session “Telling World Heritage Stories : communicating archaeology to local communities and tourists at European World Heritage” avec une intervention intitulée “New issues in Switzerland : letting the archaeology speaks through local communities.” Le but de cette session a été de présenter le programme des SOTM comme doté d’un fonctionnement semblable au Patrimoine Mondiale de l’UNESCO mais à échelle nationale en mettant en avant le rôle des associations locales. Cette conférence a développé les méthodes de communication et les nouveaux projets (réseaux sociaux, objets 3D, ArchaeoCatching, ArchaeoTour).
Cette présentation a reçu un écho particulièrement favorable et a fait l’objet de plusieurs questions de l’assemblée présente lors de la session. Le fait qu’ArchaeoTourism travaille avec des acteurs locaux et n’interviennent physiquement aucunement sur les sites ont été particulièrement salués.
Cynthia Dunning Thierstein a quant à elle organisé une table-ronde avec Sanjin Mihelic, directeur du Musée archéologique de Zagreb, sur le vocabulaire utilisé dans le tourisme archéologique: “Do we speak the
same language? For a constructive dialogue between tourism and archaeology”. Cette table ronde comprenait trois brèves présentations par Alicia Castillo, professeur à l’Universidad Complutense de Madrid,
par Hugo Cousino et Cynthia Dunning Thierstein d’ArchaeoConcept et de Claudia Speciale, Laura Danile et Giovanni Virruso de PastActivity.
Le tout a été suivi d’une discussion nourrie sur la nécessité de connaître et surtout comprendre non seulement le vocabulaire utilisé par chaque partenaire; mais aussi leurs objectifs, qui peuvent être bien différents.

Back To Top

Working Conference “Development and best practices of (archaeological) heritage as a course” à Tampere (Finlande) du 9 au 11 juin 2017

Du 9 au 11 juin 2017, Cynthia Dunning Thierstein a participé à ce colloque en tant que co-présidente avec Tanja Vahtikari de l’Université de Helsinki de la session concernant les exemples pratiques de gestion du patrimoine mondial UNESCO. Nous y avons discuté de l’importance primordiale de la Valeur Universelle exceptionnelle et de son rôle dans la gestion du patrimoine. Le rôle d’ICOMOS et particulièrement de ses experts y a également été disséqué : quelles sont les qualités requises pour pouvoir médier entre l’organisation légale des pays et les besoins de l’UNESCO? Quelle est la formation nécessaire pour les experts du futur? Des exemples de bonnes pratiques ont été discutés et il en est ressorti que la gestion dépend principalement des structures sociales, économiques et politiques présentes dans les différents pays.
Le tourisme a été évoqué en particulier en relation avec la fragilité des populations locales qui ont relativement peu accès aux bienfaits de ce type d’économie et qui pâtissent des côtés négatifs tels le nombre trop important de visiteurs et le fait qu’ils ne soient pas toujours pris au sérieux lors de prises de décisions au niveau national voire international.
En conclusion, la formation des experts ne doit pas être négligé et doit considérer tous les aspects de la gestion du patrimoine mondial.
https://blogs.helsinki.fi/ahmtampere/files/2017/08/AHM-Tampere_Practice_Report.pdf

Back To Top

Colloque et Assemblée générale du Groupe de travail pour les recherches pré– et protohistoriques en Suisse (GPS) le 3 mai 2017 à Berne (Suisse)

Lors du colloque du GPS du 3 mai 2017, Cynthia Dunning Thierstein a présenté la typologie des fusaïoles de l’âge du Bronze à la fin de l’âge du Fer dans la vallée du Rhin supérieur et sur le Plateau suisse. Cette communication résumait celle qui avait été tenue au colloque de l’AFEAF à Nancy en 2015 et publiée en 2017 (voir publications). Ellinor Dunning a été acceptée comme nouvelle membre durant l’assemblée générale.

Back To Top

Lyceum Club de Bienne le 4 avril 2017 au Nouveau Musée Bienne (Suisse)

Cynthia Dunning Thierstein a été invitée par le Lyceum Club de Bienne le 4 avril 2017 pour présenter le travail fait au sein d’ArchaeoConcept. Elle y a montré la diversité des projets, qui vont de la mise en place d’activités pour la jeunesse aux projets internationaux effectués pour l’UNESCO ou pour les Emirats Arabes Unis.

Back To Top

NEARCHing Factory du 30 janvier au 1er février 2017 à Santiago de Compostela (Espagne)

La NEARCHing Factory, comme le stipulait clairement le site internet de
l’événement où il était inscrit en première page “this is NOT a congress”, sortait de l’ordinaire pour deux raisons principales. D’une part, les thématiques de travail proposées offraient – enfin – l’opportunité d’aborder de manière frontale la relative crise dans laquelle la discipline archéologique se trouve depuis environ une dizaine d’années, d’autre part, la rencontre proposait de fonctionner sur un mode très inclusif et participatif. Les présentations étaient données dans le cadre de groupes de travail ou en séances plénières et des ateliers étaient également menés en petits groupes à travers la ville de Saint-Jacques de Compostelle. Certaines conférences étaient connectées (via Twitter et Youtube live), donnant la possibilité de commenter en direct les propos des intervenant.e.s, aussi pour les personnes ne pouvant pas assister à l’événement. La “Factory” était de nature bien plus politique qu’académique, ouverte à une pluralité de professionnels provenant de milieux très hétérogènes (art, anthropologie, archéologie, …). L’investissement et la participation active y étaient mots d’ordre et les débats se voulaient orientés vers la pratique : le but de la rencontre était de proposer de nouveaux scénarios pour l’archéologie comme pratique et comme discipline. Des résultats concrets, permettant de répondre aux enjeux soulevés par les résultats du projet de recherche européen NEARCH, étaient d’ailleurs attendus au terme des trois jours.
La rencontre comptait dix groupes de travail : Digital Capabilities for Sustainability ; Participative Heritage Management ; Professional Regulations and Codes : Sustaining the Archaeological Profession ;
Arts and New Heritages ; Archaeology of the Present ; Heritage value(s) ; Social Innovation and Archaeology ; Archaeology, Spatial Planning and Economic Development; Archaology and School for Long-Life Learning ; Archaeologies of/for Future.
Dans la session Participative Heritage Management, organisée par Hayley Roberts, Ellinor Dunning a présenté une partie des résultats de son travail de mémoire de Master ainsi que quelques exemples pratiques de participation dans la gestion patrimoniale en Suisse (dont le projet Site du mois). Sa présentation portait sur les limites de la participation dans
le cas d’un pays comme la Suisse où le fonctionnement même de la valorisation et de la gestion de l’archéologie s’appuie sur les associations d’amateurs. Son travail a été bien accueilli et les discussions qui ont suivi l’ensemble des présentations étaient animées. Les débats ont été compilés par la modératrice Hayley Roberts puis présentés en séance plénière avec les résultats des autres sessions,consultables en ligne.
Elle a également pris part à la session Archaeologies of/for the Future organisée par Cornelius Holtorf et Gavin MacGregor, dans laquelle les participant.es ont été amenés à réfléchir sur leur rapport personnel au
futur, à leurs pratiques de travail futur, réelles ou imaginées, aux futurs émergents, aux rythmes du temps, à leurs intérêts pour l’archéologie du/pour le futur. Sa participation reposait sur sa volonté à entendre ce que ses collègues pensaient du futur de la discipline.
Back To Top

2016

Conférence ICOMOS-Deutschland et DAI sur la préservation et la reconstruction du patrimoine, de l’archéologie et sur la planification urbaine en situation de post-conflit du 9 au 10 novembre 2016 (Leipzig, Allemagne)

C’est dans le cadre de la foire du patrimoine que ICOMOS Deutschland et le Deutsches Archäologisches Institut (DAI) ont organisé deux jours de conférences et de discussions autour du thème « Nach der Stunde Null – aus Nachkriegsarfahrungen für Syrien lernen ? Denkmalpflege, Archäologie und Städtebau als internationale Aufgabe ». Bien que le titre ait été lors de la conférence et par les organisateurs eux-mêmes remis en question (dans la mesure où, lors d’un conflit armé et de destructions par l’Homme, il n’y a pas de moment nul, « d’heure zéro », à partir de laquelle il est alors possible de penser à la reconstruction), les présentations étaient très enrichissantes. Certains exemples provenant des reconstructions d’après guerre des pays européens (Allemagne, Pologne, Russie) ont été discutés. Ils ont permis de souligner l’importance du patrimoine historique et archéologique pour les populations, surtout une dizaine d’années après la première vague de reconstruction, lors de la reconstruction qu’on pourrait qualifier d’« identitaire ». D’autres permettaient de mettre en évidence les écueils d’une reconstitution visant, à court terme, des bénéfices et ouvrant la porte à des processus de gentrification des centres
historiques, très pénibles à vivre pour les habitants initiaux. Cynthia Dunning Thierstein a donné une conférence introductive sur les enjeux sociaux de la présence et/ou de la destruction de patrimoine pour une population donnée, intitulée « The role of Archaeology in the reconstruction of the city».

Back To Top

TEDx Bern du 7 septembre 2016: « Bubi Eifach ? »

Les conférences TED (Technology, Entertainment and Design, fondation en 1984) ont pour but de diffuser de nouvelles idées de par le monde avec un langage simple et accessible à tous, même sur des sujets complexes. Les événements TEDx reposent sur le même principe mais sont organisés de manière indépendante. TEDx Bern existe depuis 2012 et organise tous les deux ans un TEDx : la manifestation de 2016 s’est déroulée sur le Gurten, et portait sur le thème général « Bubi Eifach ? » avec pour but de faire parler d’actions qui auraient l’air, à première vue, simples comme un jeu d’enfants mais qui cachent en réalité bien plus de travail et de persévérance. Cynthia Dunning Thierstein a été invitée à donner une conférence en compagnie de deux collègues syriens Mohammed Alkhalid et Mohammad Fahrko, sur le thème des destructions du patrimoine perpétrées en Syrie et sur l’organisation internationale Shirin, dont la branche suisse avait été fondée l’année précédente. Leur intervention « Preparing for a Time After War » ne devait pas dépasser les 9 minutes, un sacré challenge donc ! Les thèmes abordés étaient tous extrêmement différents, mais tous véhiculaient des idées et pratiques positives pour modeler un monde plus équitable, respectueux et tourné vers les défis de l’avenir. La conférence a été très bien accueillie par les plus de 400 membres du public. Vous pouvez la visionner sur YouTube sous le titre « Preparing for a Time After War” : https://www.youtube.com/embed/ELk2SRxUxRM?list=PLsRNoUx8w3rMnebPxl2OSaPPUO10gbqm0 ou lire l’article de l’interview des trois conférenciers menée par Thomas Stephens pour swissinfo.ch : http://www.swissinfo.ch/eng/culturalheritage_archaeologists-in-switzerland-prepare-for-post-war-syria/42500792.

Back To Top

22ème Assemblée Annuelle de l’Association européenne des archéologues (EAA) à Vilnius (Lithuanie) du 31 août au 4 septembre 2016

Après avoir organisé une table ronde sur l’archéologie et le tourisme à Istanbul en 2014, organisé une session et contribué activement à la fondation du Working Party à Glasgow en 2015, les principales instigatrices, Cynthia Dunning Thierstein et Annemarie Willems ont organisé
une seconde session à Vilnius, accompagnée de la rencontre du Working Party.
Le thème choisi était « I see something that you can’t see… Multidisciplinary approaches in Archaeological Tourism »; huit présentations ont été tenues et un poster a également été affiché. La
salle était comble, nous avons compté une petite cinquantaine de personnes, les discussions étaient également animées et la session semble donc avoir
remporté un succès certain ! Le Working Party, qui s’est tenu avant le début de l’événement (30.08), a par ailleurs permis aux principaux intéressés de définir une ligne de conduite pour la prochaine
rencontre de l’EAA de Maastricht en 2017.

Back To Top

Wem gehört Weltkulturerbe? / Who owns cultural heritage? – Conference organisée par SGOA et SHIRIN Switzerland le 21 mai 2016

Depuis l’antiquité, l’homme s’est préoccupé de son passé et de ses témoignages matériels. Il collectionne les antiquités ou les copie. Grâce à cette passion, nous disposons d’innombrables copies romaines de statues grecques perdues et des précieuses collections de grands musées tels que le British Museum ou le Louvre, cette passion pour la collection est aujourd’hui beaucoup plus critique, surtout dans les pays d’origine des antiquités. L’idée territoriale selon laquelle les biens culturels de toutes les époques sont en principe la propriété des États modernes sur le territoire desquels ils se trouvent est aujourd’hui généralement reconnue et donc également établie par l’UNESCO. Cependant, des problèmes fondamentaux surgissent toujours au cours du processus : Et si des biens culturels avaient déjà été transférés dans l’Antiquité de leur région d’origine d’origine sur le territoire d’un autre Etat moderne (exemple : le “Codex Hammurapi” conservé aujourd’hui au Louvre, qui a été transféré de son site original en Irak à Elam en Iran vers 1100 avant JC et qui y a été trouvé là par les archéologues français) ? Que se passe-t-il si les frontières nationales changent ou même si des États entiers cessent d’exister (exemple : Empire ottoman : des pays comme l’Iraq, la Syrie ou l’Égypte ont-ils droit aux biens culturels qui ont été apportés à Istanbul pendant la période ottomane) ? Et quelle est la loi applicable : celle de l’Empire ottoman, qui, déjà au XIXe siècle, interdisait largement l’exportation de presque tous les trésors culturels de son territoire, ou la réglementation internationalement reconnue de l’UNESCO, qui considère l’année 1970 comme la date de fondation ?
A ce sujet, Cynthia Dunning Thierstein a tenu une conférence portant sur le thème épineux du commerce d’antiquité illicite.

Back To Top

Assemblée Annuelle ICOMOS International Scientific Committee for Archaeological Heritage Management (ICAHM) à Salalah (Sultanat d’Oman) du 2 au 5 mai 2016

Pour 2016, le thème choisi pour la conférence annuelle de ICAHM-ICOMOS portait sur les parcs archéologiques comme sites du patrimoine mondial et sur l’élaboration d’une stratégie pour assurer leur gestion durable (Archaeological Park World Heritage Site – A Management Strategy for the Future). Nous avons eu la chance de nous y rendre pour présenter le projet de nomination sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO de la région de Mleiha (EAU) avec Peter Jackson, architecte travaillant pour le gouvernement de Sharjah. En outre, ce voyage nous a donné l’occasion de visiter cette région d’Oman et son patrimoine lié essentiellement au commerce de l’encens (lieux de production, villes côtières et ports commerciaux). Mais il nous a également permis de (re)-nouer certains contacts avec des experts internationaux et de revoir Annemarie Willems !

Back To Top

2015

« Drafting Guidelines for Heritage Management of Archaeological World Heritage Sites » Atelier ICAHM du 30 novembre au 3 décembre 2015 à Florence (Italie)

L’équipe d’ArchaeoConcept composée de Cynthia Dunning Thierstein, Ellinor Dunning, Annemarie Willems et Lauriane Vieli, renforcée par Circé Fuchs de l’Université de Neuchâtel et Sophorn Nhoem de l’Université de Berne s’est rendue à l’atelier organisé par l’ICAHM qui s’est déroulé à Florence. Cette année, l’atelier intitulé « Drafting Guidelines for Heritage Management of Archaeological World Heritage Sites » consistait en la rédaction de lignes
directrices pour la gestion des sites inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. Les thèmes abordés ont été les suivants: plan de gestion ; évaluation et inventaire ; installations pour la gestion ; capacité de gestion ; prise en considération des acteurs. Ces lignes directrices vont être présentées à ICOMOS pour être publiées dans le courant de l’année 2016.

Back To Top

21ème Assemblée Annuelle de l’Association européenne des archéologues (EAA) à Glasgow (Ecosse) du 2 au 5 septembre 2015

En septembre, Cynthia Dunning et Annemarie Willems étaient à Glasgow (Ecosse) pour l’assemblée annuelle de l’EAA, où elles ont organisé, avec Ben Thomas de l’Institut archéologique d’Amérique (AIA), une table ronde intitulée « Archaeotourism on the Move: Developing Guidelines for Europe» en continuité avec la session organisée l’année précédente à Istanbul (Turquie). L’objectif de cette table-ronde était la constitution d’un groupe de travail, dont le but est de mettre en place un guide de bonnes pratiques pour l’archéologie et le tourisme. Le groupe de travail a été constitué et accepté lors de l’assemblée générale de l’EAA.
En outre, Cynthia Dunning a présenté deux conférences lors de ce colloque international. La première intervention présentait le projet «Site du mois», son organisation et les premiers résultats des sites visités de juin à septembre. La seconde conférence « Sustainable tourism through standards of good practice » démontrait l’importance des standards pour un tourisme archéologique durable.

Back To Top

61ème Rencontre Assyriologique Internationale à Berne (Suisse), le 25 juin 2015.

Cynthia Dunning Thierstein a participé à l’atelier « Strategies of Reconstruction and Recreation: Museums, Heritage Sites and Archaeological Parks in Post-War Countries » organisé dans le cadre de la 61ème Rencontre Assyriologique Internationale à Berne, le 25 juin 2015. Elle a en particulier dirigé les débats qui ont mené aux décisions prises pour la reconstruction du patrimoine syrien.

Back To Top

40ème colloque international de l’Association Française pour l’Etude de l’âge du Fer (AFEAF) du 15 au 17 mai 2015 à Nancy (France): Production et proto-industrialisation aux âges du Fer. Perspectives sociales et environnementales

Cynthia Dunning Thierstein a assisté colloque annuel de l’AFEAF et y a présenté la communication « Approche méthodologique des fusaïoles du Bronze final à l’âge du Fer dans la vallée du Rhin supérieur et sur le Plateau suisse » avec Fabienne Médard, Michaël Landolt et Anne-Marie Adam.

Back To Top

Atelier Heritage and Values Network du 19 au 20 février 2015 à Barcelone (Espagne): Heritage values and the public

Cynthia Dunning Thierstein a participé à cet atelier de travail international avec une conférence intitulée «Archaeological tourism and public archaeology: Both sides of the same medal?» Cette série de conférences et d’ateliers a permis de réfléchir sur les valeurs du patrimoine dans le travail avec le public.

Back To Top

2014

29ème Assemblée Annuelle de l’Association européenne des archéologues (EAA) à Istanbul (Turquie) du 10 au 14 septembre 2014

En septembre, Cynthia Dunning et Annemarie Willems étaient à Istanbul pour l’assemblée annuelle de l’EAA, où elles ont organisé, avec Ben Thomas de l’Institut archéologique d’Amérique (AIA), une session intitulée
« Archaeology and Tourism ». L’objectif de cette séance était de déterminer comment les archéologues et les experts du tourisme peuvent travailler ensemble et définir les opportunités et les défis qui découlent de cet
effort de coopération. Les possibilités, ainsi que les meilleurs moyens de présenter les recherches archéologiques et de communiquer l’importance du patrimoine archéologique à un public intéressé ont été explorées. Dans cette optique, cette séance s’est également intéressée à des solutions pour que les archéologues puissent travailler avec les experts du tourisme afin de créer une conscience publique et rendre le développement de sites archéologiques profitable et durable. 19 articles et 7 posters ont été présentés. Il serait important de publier ces documents et nous recherchons activement la meilleure façon de le faire.

Back To Top

Présentation sur le patrimoine mondial de l’UNESCO à Yverdon-les-Bains: «Une aventure aux résultats inattendus : Les sites palafittiques font le tour du monde »

En septembre, Cynthia Dunning a été invitée par le Musée d’Yverdon et sa région, à Yverdon-les-Bains (Suisse) pour parler du processus de nomination au patrimoine mondial de l’UNESCO (WH) où les sites
palafittiques préhistoriques autour des Alpes servent d’exemple.

Back To Top

Présentation de « Site of the Month » à la 7ème Rencontre de l’ANACT (Association nationale pour l’Archéologie de Collectivité Territoriale : Patrimoine archéologique, Tourisme et Attractivité des Territoires

En juin, Cynthia Dunning a donné une présentation durant la réunion de l’ANACT à Aix-en-Provence (F). Elle a présenté le projet « Les sites archéologiques du mois : Un patrimoine Suisse à découvrir au gré des
promenades et des saisons ».

Back To Top

Conférence sur les applications pour smartphone à Algers (Algérie)

En avril, Cynthia Dunning a été invitée en Algérie par Salah Amokrane, alors directeur du musée maritime d’Alger, pour donner une présentation sur l’application smartphone qui a été créée pour le patrimoine mondial de
l’UNESCO des sites palafittiques préhistoriques autour des Alpes. Parallèlement à cette conférence, elle a rencontré Mourad Betrouni de la Direction de la Protection Légale des Biens Culturels et de la Valorisation du Patrimoine Culturel, au ministère algérien de la Culture. L’Algérie aimerait vraiment débuter une discussion avec le Département fédéral de la Culture sur la protection des biens culturels et leur exportation illégale.

Back To Top

Présentation sur le patrimoine mondial de l’UNESCO : Ein Abenteuer mit (un)sichtbaren resultaten! UNESCO Welterbe Prähistorische Pfahlbauten um die Alpen

En janvier, Cynthia Dunning a été invitée pour donner une présentation au patrimoine mondial de l’UNESCO à Keutschach (Autriche). Elle a expliqué comment les sites palafittiques préhistoriques autour des Alpes étaient devenus patrimoine mondial de l’UNESCO. Elle a également montré comment cette série de sites sert d’exemple pour de sites candidats au patrimoine mondial au Japon et à Bahreïn.

Back To Top

Comments are closed.