Conseil scientifique

Le rôle du conseil scientifique est de surveiller la qualité scientifique des projets proposés. Il est aussi actif dans la recherche de projets potentiels pour l’entreprise. Il est composé de personnes jouant un rôle d’importance dans la gestion du patrimoine archéologique et dans la coopération internationale.

Willem J.H. Willems
Actuellement doyen de la Faculté d’Archéologie de l’Université de Leiden (NL), ces principaux centres d’intérêt sont la gestion du patrimoine archéologique sous toutes ses formes et l’archéologie des provinces romaines nord-occidentales. W.J.H. Willems enseigne dans ces deux domaines. Il a participé au comité du Conseil de l’Europe ayant a rédigé la Convention de La Valette. Il a ensuite participé à la restructuration du service archéologique des Pays-Bas (Rijksdienst Oudheidkundig Bodemonderzoek, ROB) d’abord en tant que directeur puis au sein du ministère de la culture suivi d’un mandat d’inspecteur général de l’archéologie néerlandaise. Au niveau international, Willem J.H. Willems a servi en tant que président de l’association européenne des archéologues EAA et en tant que président fondateur de L’Europae Archaeologiae Concilium (EAC). Actuellement il est co-président de l’ICAHM (ICOMOS) et membre du conseil d’administration du CIE. Voir son site web : www.willemwillems.com

Nathalie Ducatel
Titulaire d’un master 2 professionnel de conservation-restauration des biens culturels du patrimoine archéologique et ethnographique (Université de Paris I, 1990) et d’un master en conservation préventive (Université Paris I, 2005) Nathalie Ducatel a travaillé pour des équipes de recherche en archéologie et des institutions patrimoniales en France, au Canada et en Asie Centrale. Création en 1995 de l’entreprise de service en conservation Artefact avec Jorge Vasquez. En 1997, Nathalie Ducatel a constitué l’équipe d’enseignant-e-s et de chercheur-e-s de la filière de Conservation-restauration Arc (Haute école de Conservation-restauration Arc, La Chaux-de-Fonds). Responsable de cette filière jusqu’en octobre 2011, elle continue de participer à l’enseignement au niveau Bachelor en Conservation et Master en Conservation-restauration. Durant ces 15 ans, elle a aussi contribué à la prospection et la valorisation de la filière, participé à la création du Swiss Conservation-restoration Campus, collaboré à la Ra&D et participe à sa direction. Membre de l’ICOM, des groupes Histoire de la conservation, Ethnographie et Conservation préventive de l’ICOM-CC, de la Fédération française des conservateurs-restaurateurs depuis 1990 et de l’Association suisse de conservation et restauration SKR/SCR depuis 1997. (©HECR Arc)

Marc-Antoine Kaeser
Directeur du Laténium (Neuchâtel) et Professeur associé à la chaire d’archéologie préhistorique de l’Université de Neuchâtel. Titulaire d’un doctorat en archéologie préhistorique et en histoire des sciences (cotutelle Université de Neuchâtel / EHESS, Centre Koyré, Paris). Les domaines de compétence et de spécialisation de Marc-Antoine Kaeser sont l’épistémologie et théorie de la préhistoire, l’histoire de l’archéologie et des sciences naturelles, l’histoire des collections et l’archéologie des stations préhistoriques littorales. Il est membre étranger du Conseil national français de la recherche archéologique et auteur de plus d’une centaine de publications scientifiques, il a également enseigné la préhistoire et l’histoire des sciences à Fribourg, Zurich, Rome et Paris.

Comments are closed.